Entre victoire et developpement, bilan de la Coupe de France 2014

CDF Bdx Premiers

Pour la deuxième fois de son histoire le club à aligné 2 équipes en tournoi: les White Hawks et les Black Hawks. Les Whites étaient essentiellement composé de joueurs expérimentés tandis que les Blacks étaient un mélange en anciens de retours de blessures et débutants. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette journée fut riche en émotion!

Le RDV était fixé à 9h à Bordeaux pour ceux étant déja sur place et à 6h sur le traditionnel « parking-de-auchan-a-coté-du-bowling-tu-sais-la-où-il-y-a-le-subway ». Comme d’habitude notre cher président arrive à la bourre « j’ai oublié ma CB » suivi de « j’ai oublié le chéquier du club » mais c’était sans compter sur le noble sans domaine qui lui essaye d’héler un métro à 5h30: « j’ai mis 15 minutes avant d’en avoir un »; le tout nous amenant un léger départ différé.

La route se passe bien, les ronflements se font entendre et on a trouvé le digne succésseur de Suma question blabla! Bref arrêt café-pipi-caca a Agen histoire de récupérer Stéphane et on repart pied au plancher car on est quand même un peu à la bourre.

Arrivé a Saint Médard, l’équipe Black Hawks doit se dépêcher car elle joue dans moins d’une heure son premier match face à Lyon, les Whites Hawks jouant pour leur part à 11h30 contre Cergy.

Quelque minutes après le match des Black Hawks, l’échauffement débute pour les White Hawks, petite nouveauté dans ce tournoi, celui-ci est plutôt musclé, les matchs étant courts, nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas avoir d’impact physique immédiat.

Bien nous en a pris, dès le démarrage du match, les joueurs mettent une grosse pression sur l’équipe Cergysoise qui n’arrive pas a sortir de sa moité de terrain. Il faudra quelques minutes et de nombreux behinds pour voir l’écart se creuser irrémédiablement. Sans trembler l’équipe fait le job, Cergy ne marquera que 3 behinds. Le consignes de jeu ont été respectées, mais le score aurait pu être plus lourds si nous n’avions pas eu nos deux pied gauches de sortie.

Dès la fin du match l’équipe Black rencontre Paris futur adversaire des Whites en match croisé, les joueurs sont donc attentif au déroulement du match.

Concernant l’équipe White Hawks le match suivant les opposera à une vielle connaissance: les Bordeaux Bombers. Des deux cotés, tout le monde s’accorde a dire que le derby de la Garonne est généralement un match d’homme bien dégueulasse; malgré le niveau technique des deux équipes.

Les consignes de jeu restent les même que contre Cergy et ne varierons que très peu lors du tournoi. Cependant nous rentrons moins bien dans le match et sommes accrochés quelques minutes par Bordeaux encaissant au passage notre premier goal sur une faute (high tackle), ce fut le seul de la mi-temps et bien qu’ayant moins d’occasions de marquer nous sommes redevenus un petit peu plus précis. La seconde mi-temps, est quasi identique à la première avec un seul goal d’encaissé sur une faute (holding the ball) 20m face aux buts.
La victoire est néanmoins facilement acquise et les joueurs partent déjeuner: Des pâtes au burger pour Henry qui ne se privera pas de faire repas double ;-).

Après une pause méritée l’équipe Black est la première a reprendre à reprendre face à Bordeaux, pour ce qui constitue son match référence de la journée!

Viens enfin un des deux sommets de la journée, les matchs précédents ayant quasi assuré la place en finale pour les Whites Hawks et les Cockerels, ce match entre les deux équipes sert de round d’observation avant la finale. A ce petit jeu là, les gallinacées sont plus vifs et tranchant et nous clou le bec durant toute la première mi-temps, dépassés au milieu ou le marquage et laxiste et en défense où nous sommes en retard, peut-être les effets de la digestion? En tout cas à la mi-temps le score n’est pas flatteur, nous accusons pas loin de 20 points de retard. Après un sérieux remontage de bretelle, on repart le couteau entre les dents et on remporte la deuxième mi-temps. Malheureusement, l’écart était déjà fait et la défaite viens mettre un petit coup de fouet aux troupes. Le RDV est pris dans 1h pour la finale, tous les joueurs ont à cœur de se racheter.

Entre temps, les Blacks jouent leur dernier match face à Lyon et malheureusement finissent dernier de la compétition malgré leur victoire le matin même contre cette équipe de Lyon.

Puis enfin la finale pour les Whites, après la déconvenue du match précédents, quelques ajustement tactiques sont réalisés afin de troubler les parisien, et le moins que l’on puisse dire c’est que cela a fonctionné, les gars ont fait la course en tête toute la première mi-temps avant de se faire bêtement rattraper sur deux free kicks données au Parisiens. A la mi-temps tout est a refaire. Sur la seconde mi-temps les débats sont plutôt équilibré et les deux équipes sont épuisées, nous gérons mieux la fatigue que les Cockerels et en profitons pour mettre 2 goals coup sur coup qui les assomment. Plus que quelques minutes a jouer, on se contente de gérer les offensives adverses avant de pouvoir fêter dignement ce 4 ème titre national consécutif (2 championnats-2 coupes).

Ce fut dur et les parisiens ont bien progressé cela laisse présager de beaux matchs pour le championnat.

Plus que la victoire, nous avons pu avoir la fierté d’amener 2 équipes lors de ce tournoi, c’est dans la continuité de la saison précédente. L’idée est d’arriver à pérenniser ces deux équipes, afin qu’a moyen terme nous pussions ajouter une équipe de plus au championnat de France.

 

CDF Bdx Premiers